Vous êtes ici : Accueil » Addiction aux paris sportifs : les signes qui ne trompent pas
addiction paris sportifs parieurs

Addiction aux paris sportifs : les signes qui ne trompent pas

L’addiction aux paris sportifs touche de nombreux parieurs. Les causes sont multiples : les meilleurs bookmakers qui mettent le paquet dans la publicité et leur communication, une facilité pour parier en ligne ou encore des offres toujours plus alléchantes. Pour éviter toutes les dérives dans votre pratique du betting, mieux vaut connaître les signes d’addiction qui ne trompent pas. Nous en avons recensé cinq, qui permettront d’aborder un sujet souvent tabou chez les parieurs, qui se refusent parfois à avouer qu’ils sont accros aux paris sportifs.

Les 5 signes d’une dépendance aux paris sportifs

L’envie de parier tous les jours

Les championnats européens de foot le week-end après la Ligue des Champions en semaine. Les tournois de tennis tout au long de la semaine. Mais aussi les matchs de NBA qui se jouent chaque jour. Le sport fait battre à chaque instant le cœur de la planète. Cette omniprésence de rencontres et de compétitions est donc synonyme de multiples propositions de cotes sur les sites de paris sportifs. Il est possible de parier sur tout, parfois sur n’importe quoi, et à tout instant. C’est là que cela devienne problématique, avec des joueurs qui ont envie de parier tous les jours. Le premier biais des paris sportifs, c’est l’omniprésence du sport dans notre quotidien.

Jouer sans limite et avec de l’argent que vous n’avez pas

Au moment de son inscription sur un bookmaker, chaque joueur doit indiquer ses limites de jeu. Toutefois, les parieurs mentionnent généralement des plafonds élevés pour ne pas être contraint par leur opérateur dans leur pratique. Pourtant, il n’est pas rare de voir des joueurs miser plus d’argent qu’il ne pourrait le faire. Et pire : certains parient même de l’argent qu’ils n’ont pas en espérant se refaire la cerise après plusieurs pertes.

Rappelons d’abord que le pari sportif doit rester un plaisir, et que les sommes engagées doivent pouvoir être absorbées aisément par le joueur. Ensuite, en cas de pertes successives, il ne faut absolument pas espérer rattraper le coup avec un pari. Car c’est un cercle vicieux qui peut devenir néfaste, avec des mises toujours plus importantes… Notre conseil serait donc de se fixer une limite personnelle par mois. Une fois cette somme déposée ou pariée, ne pariez plus et attendez le mois prochain ou les semaines suivantes pour tempérer son addiction aux paris sportifs.

Dans le cas de pratiques de jeux excessives, consultez notre guide pour savoir comment se faire interdire des sites de paris sportifs.

Le piège : avoir des comptes sur plusieurs bookmakers

Avoir un compte sur beaucoup de bookmakers pour toujours bénéficier des meilleures cotes. Sur le papier, c’est un bel avantage pour les parieurs. Toutefois, n’oublions pas que c’est aussi un piège pour eux. Car cela incite encore plus à comparer, à faire des recherches et donc à passer beaucoup de temps sur ses paris sportifs. C’est un cercle vicieux pour espérer quelques gains supplémentaires.

Aussi, parier en ligne, c’est simple et très rapide. En quelques secondes seulement, il est possible de déposer de l’argent sur son compte et de miser dans la foulée. Alors, l’une des solutions pour freiner sa pratique peut être pour vous de placer vos paris au bureau de tabac. Faire la démarche de se déplacer jusqu’au point de vente, de valider son ticket et de rentrer chez soi : cela demande du temps ! Peut-être qu’ainsi, vous pourrez contrôler plus facilement vos envies de parier.

L’isolement favorisé par l’addiction aux paris sportifs

Chercher les meilleures cotes, analyser toutes les rencontres et dénicher les bons coups : parier, cela prend du temps et cela ne s’improvise pas. C’est pourquoi l’addiction aux paris sportifs favorise l’isolement des parieurs. En famille ou entre amis, les parieurs obsédés par leur pratique du jeu peuvent être dans leur monde, à suivre minute après minute les évolutions des scores et des cotes. En vous installant dans votre bulle de parieur, vous vous mettez ainsi à la marge d’une certaine réalité.

L’euphorie des paris gagnants, l’agressivité après des pertes

Que c’est bon de passer une énorme cote ! Qu’il est agréable d’engranger les gains sur un week-end de sport ! Les paris sportifs sont sources de satisfaction et d’adrénaline pour la majorité des parieurs, qui réussissent à vibrer en plaçant des petites mises. Simplement animés par le plaisir.

Toutefois, les parieurs accros au betting ne sont pas dans la même dimension. S’ils gagnent, c’est normal, c’est le fruit de leur analyse ; s’ils perdent, c’est un échec réel. Perdre peut donner lieu à un sentiment de honte et d’agressivité chez les parieurs. C’est l’un des signes d’une addiction aux paris sportifs. Lorsque parier n’est plus un plaisir mais un moyen de gagner de l’argent et d’en engager plus qu’il ne faudrait, les problèmes peuvent devenir nombreux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.