Vous êtes ici : Accueil » Les gains des paris sportifs sont-ils imposables ?

Faut-il déclarer aux impôts ses gains obtenus aux paris sportifs ?

gains des paris sportifs sont-ils imposables

Vous avez l’habitude de gagner vos paris sportifs et vous voulez savoir si vous devez les déclarer aux impôts ? Rassurez-vous : vous n’êtes pas le seul à vous interroger. En effet, beaucoup de parieurs se posent la même question. Cependant, rappelons d’abord que les joueurs qui réussissent à être rentables grâce à leurs prises de paris sportifs sont minoritaires. Alors, les gains des paris sportifs sont-ils imposables ? La réponse est donc non concernant l’imposition sur le revenu, car l’Etat les considère comme un jeu de hasard, et non un jeu de stratégie. Mais sachez-le : vous payez bien un impôt sur tous vos paris sportifs.


OUVRIR UN COMPTE UNIBET


Une imposition indirecte sur vos paris sportifs

Vous ne payez pas d’impôt direct sur les gains de vos paris sportifs. Mais, indirectement, chacun de vos paris sportifs est imposé. Les bookmakers doivent reverser 7,50% de l’ensemble des paris à l’Etat, une taxe répartie entre Bercy et la Sécurité Sociale. En 2020, les parieurs ont engagé 5,4 milliards d’euros sur leurs paris sportifs en France. Soit 405 millions d’euros qui filent directement dans les caisses de l’Etat. Il y a donc bien une imposition sur les paris sportifs, mais à la question les gains de paris sportifs sont-ils imposables, la réponse est non. Prenons un exemple concret. Vous pariez 100€ sur un joueur de tennis, en suivant l’un de nos pronostics tennis, à une cote de 2,50. Ce pari est gagnant et vous récupérez 250€. Vous n’êtes pas imposés sur ces gains, mais vous aurez donc donné 7,50€ à l’Etat suite à ce pari.

Ces sommes, c’est votre site de paris sportifs qui les règle. Mais alors, comment font les bookmakers pour s’y retrouver ? Par deux biais assez simples. D’abord, grâce aux pertes des joueurs, qui sont bien plus nombreuses que les gains. Mais aussi via les cotes. Il est fréquent d’entendre que les cotes des paris sportifs sont plus basses en France qu’à l’étranger. C’est vrai, et assez largement. Les bookmakers se servent justement de ce levier pour régler l’impôt sur les paris sportifs. Avec des cotes inférieures, ce sont donc des gains inférieurs pour les gagnants, c’est-à-dire plus de marge financière pour les bookmakers.


VOIR LES COTES BETCLIC


Les gains réguliers des paris sportifs sont-ils imposables ?

Les gains issus de paris sportifs ne sont donc pas imposables pour les parieurs lambda. Cependant, ils peuvent le devenir dans un cas précis : si les gains sont importants. En effet, si l’administration fiscale estime que ces gains sont assez considérables pour vous permettre d’en vivre, elle peut demander de les déclarer sur son imposition, au titre des bénéfices non commerciaux (BNC). Car dans ce cas, le hasard n’entre plus en compte pour un parieur qui a peaufiné une stratégie et qui génère beaucoup de gains. Cependant, beaucoup de parieurs dits professionnels réussissent à échapper à l’imposition.

Le contre-exemple du poker

Ce qui fait que les paris sportifs ne sont pas imposables, c’est qu’ils sont considérés comme des jeux de hasard. Au contraire du poker, et principalement des joueurs professionnels. L’Etat estime que par l’expertise des joueurs de poker et leur stratégie, ils réduisent considérablement la partie “chance” de leurs mises. Le hasard n’existe quasiment pas pour eux. Ils sont donc soumis à la CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale) et à l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) le cas échéant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *