Vous êtes ici : Accueil » Comprendre les cotes en fractions sur les paris sportifs

Comprendre les cotes en fractions sur les paris sportifs

explication sur les cotes anglaises en fractions
Convertir une cote anglaise en cote européenne est assez simple. Photo : Getty Images.

Cotes européennes, cotes anglaises : les parieurs sont nombreux à se demander comment fonctionnent les cotes des paris sportifs. Qu’importe leur format, les cotes reflètent toujours une probabilité. C’est-à-dire le pourcentage de chances que la sélection se réalise. Plus une cote est basse, plus les chances de gagner sont grandes. Cependant, vous l’aurez compris, des cotes inférieures induisent donc des gains inférieurs mais plus probables. Après avoir expliqué les cotes européennes sous forme décimale, que nous retrouvons sur tous les bookmakers en France, tentons de comprendre les cotes en fractions pour vos paris sportifs.


VOIR LES COTES SUR VBET


La différence entre les cotes en fractions et les cotes décimales

Les cotes anglaises sont des cotes en fractions. 5/1, 7/2, 3/6 : voilà à quoi elles ressemblent. Cependant, il n’est pas possible dire qu’une cote anglaise de 5/1 équivaut à une cote européenne de 5, que vous pouvez trouver sur l’un des meilleurs bookmakers. Une cote en fractions de 5/1 vaut une cote de 6 en décimale. Pourquoi ? Car le modèle des cotes anglaises se lit ainsi : 5/1, cela veut dire que je gagne 5 en profit net si je mise 1. Pour une cote de 3/6, il faut au contraire parier 6 pour gagner 3 : c’est donc une cote de 1,50. En effet, les cotes anglaises donnent le profit obtenu pour un pari précis, alors que pour les cotes européennes, ce sont les gains totaux auxquels il faut retirer le montant de la mise initiale. Prenons un exemple concret pour illustrer cette différence :

  • Mise de 10€ sur une cote de 5,00 = 50€ de gains, mais 40€ de profit (50€ – 10€ de mise).
  • Mise de 10€ sur une cote de 5/1 = 50€ de profit + 10€ de mise = 60€ de gains.

JOA, VOTRE NOUVEAU BOOKMAKER ?


Convertir une cote anglaise en cote européenne

Retenez donc bien que les cotes en fractions, ou cotes anglaises dans le langage des parieurs, donnent un profit. Alors que les cotes décimales (européennes) donnent les gains totaux auxquels il faut soustraire la mise de base. Pour vous simplifier la tâche lorsque vous tombez nez-à-nez avec une cote en fractions, voici une méthode de calcul facile pour convertir une cote anglaise en cote européenne.

  • Cote anglaise de 3/6. Ajoutez 1 au total, cela donne : (3/6) + 1 = 0,50 + 1 = 1,50.
  • Cote anglaise de 7/2 donne donc en décimales : (7/2) + 1 = 3,50 + 1 = 4,50.

Sachez qu’il est extrêmement rare, voire impossible, de trouver des cotes en fractions sur les sites de paris sportifs français. Toutefois, savoir convertir une cote anglaise en cote européenne est intéressant. Certains parieurs français vont d’abord sur les bookmakers anglais, qui disposent de cotes supérieures, avant de parier. Pour comprendre pourquoi les cotes sont plus faibles en France, la réponse se trouve dans la fiscalité des sites de paris sportifs, qui sont imposés à hauteur de 7,50% de chaque mise. A la question de savoir si les gains des paris sportifs sont imposables, la réponse est double : oui et non. Non, les gains occasionnels ne sont pas imposés pour les parieurs. Toutefois, les sites de paris sportifs français paient un impôt sur chaque pari et baissent donc les cotes. Indirectement, il y a imposition pour les parieurs.

FAQ : vos questions sur les cotes en fractions

Quelle est la différence entre les cotes anglaises et les cotes européennes ?

Les cotes anglaises sont en fractions et donnent le profit net du pari, alors que les cotes européennes sont au format décimal et calculent les gains totaux auxquels il faut ôter la mise initiale.

Comment convertir une cote en fractions en cote décimale ?

Il suffit d’ajouter 1 à la cote en fractions, ou cote anglaise, pour obtenir une cote décimale. Par exemple : une cote de 5/2 est égale à une cote de 3,50 (5/2 + 1 = 2,50 + 1 = 3,50).

Peut-on parier sur des cotes en fractions sur un bookmaker anglais ?

Les parieurs résidant en France sont dans l’obligation de s’inscrire et de parier sur des bookmakers français qui disposent d’un agrément de l’ANJ (Autorité Nationale des Jeux). Les sites de paris sportifs étrangers en sont exclus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.