Vous êtes ici : Accueil » Paris sportifs truqués : quelles ligues et compétitions éviter ?

Paris sportifs truqués : quelles ligues et compétitions éviter ?

paris sportifs truqués

Tomber sur un pari sportif truqué, voilà un sujet qui angoisse les parieurs. Ce fléau fausse d’abord toute l’équité, tout l’intérêt et toute la magie qui fait le sport de haut niveau. Des rencontres biaisées donc par des personnes sans scrupules, simplement en quête d’argent, qui peuvent coûter chères aux parieurs. Pourquoi ? Parce que lorsque ces matchs truqués passent entre les mailles du filet, les parieurs se retrouvent potentiellement avec des paris perdus d’avance, et donc des pertes financières. Et l’esprit des paris sportifs, ce n’est pas vraiment ça. C’est pourquoi il est important d’être inscrit sur un des meilleurs bookmakers autorisés par l’ANJ (Autorité Nationale des Jeux). Alors, quelles compétitions sont les plus concernées par les paris sportifs truqués ? Comment détecter un pari sportif truqué ? Quels sont les dispositifs mis en place pour protéger les joueurs dans leurs prises de paris ? Autant de questions auxquelles nous répondons donc ci-dessous.


COMPARER LES BOOKMAKERS


Nos conseils pour éviter les paris sportifs truqués

Il est difficile, et beaucoup trop réducteur, de citer telle ou telle compétition parmi celles qui sont les plus propices aux paris sportifs truqués. Cependant, notez toutefois qu’il existe des ligues plus sujettes à ce phénomène. Nous pensons notamment aux ligues mineures, notamment du football, sur des seconde, troisième voire quatrième divisions. Mais aussi sur des petits tournois de tennis ou des sports individuels peu développés. Rappelez-vous toujours une chose : les matchs truqués existent à cause de l’argent en découle. Si des joueurs ou des équipes acceptent de biaiser une rencontre, c’est parce qu’il y avait en jeu plus d’argent que le sport et cette compétition ne peuvent offrir. Un tournoi de tennis de seconde zone rapportera quelques centaines d’euros à un joueur ou une joueuse. Imaginez si une personne arrive en proposant 5.000€ contre un match donné ?

Pour aller plus loin dans cette démonstration, voici nos autres conseils pour éviter les paris sportifs truqués :

  • Inscrivez-vous et pariez sur un bookmaker autorisé par l’ANJ, voire sur un des meilleurs d’entre eux pour bénéficier des meilleures cotes.
  • Pariez uniquement sur des compétitions que vous connaissez et sur lesquelles vous avez beaucoup d’informations (réseaux sociaux, presse…).
  • Suivez l’actualité des clubs et des joueurs pour sentir la motivation et connaître les enjeux de la prochaine échéance sportive.

Un top bookmaker, Unibet en est un et propose chaque jour les meilleures cotes sur le foot, le tennis ou encore le rugby. Pour en savoir plus sur ce site de paris sportifs, consultez les avis sur Unibet.

VOIR LES COTES UNIBET


Les rencontres de fin de saison, une question de motivation

stade de foot vide

Un angle mort existe toutefois, sans entrer dans cette catégorie des matchs truqués : les rencontres de fin de saison. En effet, il n’est pas rare de voir des équipes balancer leurs derniers matchs car elles n’ont plus rien à jouer, au contraire de leurs adversaires. Difficile de parler de trucage, mais plutôt d’un manque de concentration et d’intérêt pour le match en question. A vous donc de bien cerner les réelles motivations des deux camps pour gagner vos paris sportifs. Cependant, pour lutter contre ces fins de saisons en roue libre qui ouvrent la porte à un pari sportif truqué, l’ANJ bloque les prises de paris sur les matchs sans enjeu pour les deux équipes ou les deux joueurs. Vous pouvez le constater sur l’ensemble des compétitions, notamment sur le championnat de France de foot (voir nos pronostics Ligue 1).

L’ANJ lutte contre le fléau

Pour permettre aux parieurs de jouer en toute sécurité, l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ), qui a récemment remplacé l’ARJEL, lutte activement “contre la manipulation des compétitions sportives”. Concrètement : contre les rencontres truquées et donc les paris sportifs truqués.

Mais comment agit l’autorité des jeux ? D’abord, via son agrément délivré à seize sites de paris sportifs. Pour les parieurs, jouer sur ses plateformes, qui doivent donc des comptes à l’ANJ, est un gage de confiance. L’ANJ a dressé une liste de compétitions que les opérateurs peuvent proposer. En somme : toutes les compétitions et ligues qui disposent de cotes sur les bookmakers sont censées être sûres. Ensuite, l’ANJ suit chaque jour des indices qui peuvent semer le doute :

  • un montant et un nombre de mises anormales
  • une chute inexpliquée d’une cote
  • la concentration géographique anormale des mises
  • l’interdiction d’un type de paris dans un autre pays
  • l’alerte relayée par la presse ou par les organisateurs

Sur sa plateforme, l’ANJ précise deux éléments à propos des prises de paris effectuées avant et après une interdiction, suite à un pari sportif truqué notamment :

  • Si le pari a été pris après l’interdiction, l’opérateur doit rembourser le parieur.
  • Si le pari a été pris avant l’interdiction, il reste valable et doit être honoré par l’opérateur sauf si un point sur ce sujet est présent dans le règlement, ce qui est souvent le cas selon l’ANJ.

Vous l’aurez compris : tout est mis en place pour sécuriser au maximum les paris sportifs en France. Parier sur un bookmaker autorisé par l’ANJ est un premier pas pour éviter de tomber sur un pari sportif truqué.


COMPARER LES BOOKMAKERS


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *