Vous êtes ici : Accueil » Comment faire des combos au poker ?

Comment faire des combos au poker ?

Le combo représente toutes les combinaisons possibles d’une main, donné dans le but de bien travailler son jeu et d’exploiter ses adversaires. L’ordre des cartes et les combinaisons au poker sont tout le temps les mêmes. On sait également qu’une main est faite de 5 cartes. Et cela, dans tous les cas possibles, quelle que soit la variante. Toutefois, le classement des cartes se fait en fonction de la hauteur du jeu dans lequel vous jouez.

Qu’est-ce que le combo en poker ?

Le mot combo a plusieurs significations, c’est un mot anglais qui est le diminutif de combinaison. Ce mot a sa propre définition dans le poker et on l’utilise dans deux situations. La première concerne les combinaisons possibles dans la range de l’adversaire. Par exemple, si vous avez une main de AK, il est possible de former 16 combos avec 8 cartes. Donc, si vous jouez au Hold’em, quand vous recevez 2 cartes de ce jeu, cela veut dire que vous en recevez une parmi les 1 326 combinaisons possibles.

Vous avez aussi probablement entendu la phrase « combo draw », celle-ci est utilisée lorsque vous jouez au Omaha. Cette expression est dite lorsque vous avez une main qui vous donne plusieurs atouts. Le mot combo ici veut dire les combinaisons de tournant plus rivière qui peuvent vous aider.

Vous pouvez apprendre les combos et découvrir les combinaisons sans prendre le moindre risque sur des sites pour jouer gratuitement au poker.

Par ailleurs, il est également important de savoir que les combinaisons sont appelées « mains » au poker et le mot couleur ne signifie pas la couleur des cartes, il représente les 4 symboles des cartes.

Quel est l’ordre des mains et des combos au poker ?

Si vous jouez au Texas Hold’em, il y a un ordre de mains à suivre, c’est classé du plus faible au plus fort. Il y a d’abord la carte forte qui représente la main la plus faible, elle sert notamment dans le bluff pour départager les joueurs. Deuxièmement, il y a la PAIRE, elle est composée de deux cartes identiques et de couleurs différentes. Dans le cas d’une égalité, le joueur qui a la carte à la valeur la plus élevée gagne. Troisièmement, on retrouve les deux paires, il s’agit de la main avec deux fois deux cartes identiques. Quatrièmement, le BRELAN, il est composé de 3 cartes identiques et le reste est mélangé, ils ne sont que 2, puisque la main de poker contient 5 cartes. Cinquièmement, la QUINTE, constituée de 5 cartes qui se suivent et de couleurs différentes, on l’appelle également une suite.

Il est important de connaître la valeur des cartes de poker, lorsque vous étudiez les combinaisons possibles.

Sixièmement, la COULEUR, il s’agit de 5 cartes de la même couleur, mais qui ne se suivent pas. Septièmement, le FULL, c’est la main qui est composée d’un brelan et d’une paire. Donc, on retrouve deux cartes identiques et trois cartes semblables. Huitièmement, le CARRE, il est constitué de quatre cartes identiques. Neuvièmement, la QUINTE FLUSH, il s’agit de 5 cartes qui se suivent, ayant également la même couleur. La dixième et la dernière, c’est la QUINTE FLUSH ROYALE, c’est la main la plus forte et qui se termine par un As, pour résumer, ce sont 5 cartes qui se suivent, ayant la même couleur et qui se terminent par un As.

Comment calculer le nombre de combinaisons de mains de la range adverse ?

Il existe trois types de mains dans le poker :

  • Les paires ;
  • Les non-paires non suitées ;
  • Les non-paires suitées.

Concernant les paires, pour calculer les combos, il faut savoir que toutes les cartes disponibles représentent 6 combos possibles dans le camp adverse, une carte visible représente 3 combos possibles, 2 cartes visibles représentent un combo possible et 3 cartes visibles représentent 0 combo possible adverse.

Pour les non-paires non suitées, on a donc une main de type XY, donc au départ on a 16 combos, on enlève alors 1X, on a 12 combos, on enlève 1X+1Y, on a 9 combos, 2X et 0Y on a 8 combos, 2X et 1Y, on a 6 combos, 2X et 2Y, on a 4 combos, 3X et 1Y, on a 3 combos, 3X et 2Y, on a 2 combos et enfin, on enlève 3X et 3Y et on a 1 combo. Pour les non-paires-suitées, on a une main du type XsYs, au départ, il y a 4 combos, donc on enlève 1X ou 1Y et on obtient 3 combos, 1X et 1Y de la même couleur, on obtient 3 combos, 1X et 1Y de couleur différente, on obtient de combos et ainsi de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.