Vous êtes ici : Accueil » Connaître la valeur des cartes au poker

Connaître la valeur des cartes au poker pour miser plus intelligemment

Si vous êtes novice et que vous êtes en train d’apprendre à jouer au poker, sachez qu’il est important de comprendre la valeur des cartes du poker. On vous en dit plus dans cet article.

La composition et le résultat du jeu

Il est essentiel que le joueur soit capable de modifier sa technique en fonction de la situation. L’adversaire n’aura aucune possibilité de victoire s’il est incapable de produire l’une des paires énumérées ci-dessous. Il est aussi primordial que l’adversaire soit capable de construire au moins une paire. Examinez et apprenez bien ces combos, car ils vous seront bénéfiques pour bien gérer vos mises.

Valeurs des cartes du poker

L’une des choses les plus cruciales à comprendre pour un novice au poker est la valeur des cartes. L’un des principes du poker de base est que la valeur des cartes est déterminée par la puissance de chaque autre carte. Même parmi les 13 cartes de chaque couleur, l’As est le plus fort et le 2 le plus faible. Les « figures », qui comprennent le K (roi), le Q (reine) et le J (valet), ont le plus de prestige après l’As (valet). Dans toutes les variantes, il n’y a pas d’ordre des couleurs, ce qui signifie qu’aucune couleur n’est meilleure qu’une autre.

La quinte flush royale, meilleure main du poker

Quinte royale au poker, la quinte royale est la main la plus forte, c’est une série de la même couleur. Une quinte flush royale est une séquence de cinq cartes de la même couleur débutant par un 10. C’est la meilleure des combinaisons de mains du poker.

Un regroupement de quatre cartes de même rang est appelé un carré. Un full, quant à lui, est formé lorsque trois cartes de même rang sont combinées avec une paire en plus. Flush est un ensemble de cinq cartes de la même couleur qui ne sont pas dans un ordre particulier. La quinte est une série de 5 cartes qui ne doivent pas toutes être de la même couleur, mais qui se suivent. Un brelan est une combinaison de trois cartes de même valeur.

Une double paire est constituée deux fois deux deux cartes de la même valeur. Une paire, combinaison la plus faible, réunit deux cartes de même valeur. Enfin la carte haute est la carte de référence la plus haute lorsque vous n’avez aucune combinaison.

En tant que novice, comprenez la valeur de vos cartes

Si vous êtes novice au poker, il est suggéré de jouer en fonction de la valeur de vos cartes plutôt que de bluffer votre adversaire. Le bluff est une compétence à utiliser avec parcimonie. Certains joueurs débutants ne doivent jamais bluffer, tandis que d’autres peuvent coucher une main sur un call ou une sur-relance avec facilité. Par conséquent, vous devez essayer d’identifier les individus et les circonstances. Comprendre le profil des adversaires, connaître leurs motivations, être au courant des situations d’un match ou des mouvements des participants vous permet de jauger :

  • Les assauts ;
  • Les phases plus calmes ;
  • Ou les moments où il est plus fascinant de jouer que de pousser.

à lire aussi : les stratégies à adopter dans un tournoi de poker

Essayez de bluffer pour compenser la valeur des cartes. Si le tour ne s’achève pas lorsque la river est posée sur la table, alors chacun montre ses cartes. Mais vous pouvez tout à fait remporter un coup avant le flop en bluffant, sur le flop, à la turn ou à la river. Si vous n’avez pas un bon jeu et souhaitez le conserver pour vous, il est possible de le cacher en remportant un coup. Si vous perdez le coup, il est également possible de montrer ou masquer vos cartes. Tout dépend du message que vous souhaitez faire passer aux autres joueurs.

Les cartes ne font pas tout

Pour gagner au poker, vous ne devez pas vous fier uniquement à la disposition ou à la force de vos cartes. Il est même suggéré de feinter occasionnellement (mais pas trop fréquemment). C’est ce qui vous permettra de remporter des coups qui vous permettront de conserver de la crédibilité et de la marge sur votre stack ou solde de jetons. Vous pouvez notamment décider de défendre votre grande blind lorsque vous êtes dans l’obligation de poker des jetons ou de l’argent. Savoir quand il est judicieux de bluffer et quand ça ne l’est pas, c’est toute la complexité du jeu. Cela peut être déterminé par le scénario, les faiblesses démontrées des adversaires, ainsi que l’attitude des rivaux ou la dynamique du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.